Consulter un naturopathe : Les clichés
Bien-être

Consulter un naturopathe : Les clichés

Naturopathe depuis 3 ans, je suis confrontée à la peur sociale que provoque le mot naturopathie. Certaines clientes m’ont avoué ne pas oser prendre rendez-vous car elles n’en seraient capables. De quelle capacité parle-t-on ?

Manger des graines, faire un jeûne, boire des jus de légumes toute la journée, éliminer le sucre, ne plus manger de viande, devenir vegan, ne plus se laver les cheveux normalement, devoir prendre des dizaines de compléments nutritionnels quotidiennement, ne plus pouvoir aller au restaurant, etc. Je continue ? Toi aussi, tu as peur de la naturopathie ? Toi aussi, tu penses que la naturopathie, c’est pour les “bo-bo” qui ont de l’argent et du temps ?

Laisse-moi t’expliquer deux ou trois choses….

La naturopathie, pour tous

Qu'est-ce que la naturopathie ?

Tes peurs sont peut-être légitimes car, malheureusement, sur les réseaux, on ne montre que du contenu idéal, parfait et bien souvent utopique. L’influence des réseaux sociaux a pour objectif de vendre du rêve.

Cependant, la vérité est différente. Se confronter à des illusions booste le manque de confiance en soi et l’incapacité à réussir.

Au travers de cet article, j’aimerai que tu prennes conscience que la naturopathie, c’est aussi pour toi.


Que propose le naturopathe ?

Petit rappel sur la définition. Je t’explique brièvement cela sur ma page de coaching. J’insiste sincèrement pour exprimer ma volonté de marquer mon positionnement : La naturopathie est, certes, un système de santé holistique alternatif faisant partie des médecines douces mais c’est surtout, avant tout, une philosophie de vie.

Inclure la naturopathie dans sa vie, c’est intégrer de nouvelles routines, de nouveaux systèmes de pensées, de nouvelles actions qui équilibrent l’être qui vit en nous.

La naturopathie, c'est trouver son équilibre au travers d'actions personnelles et personnalisées dans l'objectif de se sentir bien. Parce que nous sommes tous des êtres différents avec des besoins tout aussi différents, instaurer un caneva stricte de pensées ou d'actions serait un non-sens.

Une consultation avec un naturopathe, ce n’est pas….

Au travers de cet article, je mets en avant tout ce que mon métier de naturopathe n’impose pas… (dans ma vision).

– Manger des graines et de la salade au quotidien

Devenir granivore ou crudivore n’est pas l’objectif dans une consultation avec un naturopathe. Les mouvements alimentaires ont fortement été mis en avant ces dernières années et tous proposent la solution miracle. Que penser du végétarisme ? du végétalisme ? du frugivorisme ou encore du régime cetogène ? foodmaps ? etc. Ces tendances alimentaires conviennent à une minorité, ou dans une cure définie et limitée par le temps.

Bien que chacun opte pour l’alimentation qui lui convienne, le rôle du naturopathe n’est pas d’imposer un mouvement alimentaire (sauf si un souci de santé diagnostiqué par un médecin le recommande) mais de conseiller en fonction des besoins définis du client.

Personnellement, j’adapte mes conseils avec l’idéologie alimentaire de mes clientes (et non la mienne). En soi, je n’impose rien, j’accompagne mes clientes vers l’alimentation consciente qui pourra leur faire du bien.


– Méditer 3 heures par jour

As-tu le temps de rester assise en tailleur 3 heures d’affilée ?
Tous les jours ? Personnellement, je n’y arrive pas car ma vie est bien trop chargée. Certainement comme toi, tu as un job, des obligations et ton temps libre est maintenant limité. Considéré comme un merveilleux outil de gestion du stress, la méditation est certes très efficace. Néanmoins…..

La méditation est un acte conscient qui vise à la réduction du stress et à la pleine conscience par la vision du moment présent. Bien qu’efficace pour se reconnecter à soi, la méditation n’est pas envisageable pour tous. En effet, certaines personnes n’ont pas l’envie ni la capacité de méditer au quotidien. En tous cas, pas assis sans bouger en laissant les pensées traverser le mental.

C’est pourquoi, d’autres techniques très efficaces sont proposées pour limiter le stress et promouvoir l’accès au bien-être. Alors, méditer oui mais dans une optique “humaine” et adaptable à la vie quotidienne de chacun.


– Suivre une cure DETOX

On aborde un sujet qui fâche !

Deux fois par an, on en entend parler partout : LA DETOX. Et si on faisait une détoxification du foie ? Pourquoi ne pas faire un drainage des reins ?

Tu as certainement dû rencontrer cela dans les magazines ou même sur internet : Citron à gogo, produits miracles pour nettoyer le foie, et j’en passe. De plus, on promet souvent une perte de poids efficace en s’ essayant à une cure détox. Mais quelle absurdité, j’en perds mes mots !

Non ! Une cure de détoxication, ce n’est pas automatique et ce n’est pas toujours envisageable ni efficace. Et ce n’est pas, non plus, intéressant pour perdre du poids.

Le foie, cet émonctoire indispensable à un bon équilibre de vie, doit être pris en charge avec soin tout au long de l’année. Malheureusement, certaines personnes pensant qu’une détox pourra effacer une mauvaise hygiène de vie quotidienne.

Avec mes clientes, je les aide à trouver une hygiène de vie qui leur convienne. Dès lors que l’équilibre est instauré, nous aidons les mécanismes naturels du corps. On ne force rien, on apprend à écouter ses besoins.


– Diagnostiquer ou prescrire

Encore un sujet qui fâche ! Décidément.

Mon rôle en tant que naturopathe est d’accompagner une personne vers son bien-être. Et uniquement cela. Suis-je formée pour diagnostiquer un souci de santé ? Non. Puis-je prescrire des médicaments ou des compléments alimentaires ? Non. Même si certains laboratoires aiment se servir des naturopathes pour faire vivre leur business, ce n’est pas éthique !

Aujourd’hui, je m’intéresse à la personne dans sa globalité et je ne réponds pas aux demandes de la pilule “miracle“. Pourquoi ? Parce qu’elle n’existe tout simplement pas.

Si un traitement médical doit avoir lieu, celui-ci doit être conseillé par un médecin. De mon côté, je prône l’hygiène de vie via différentes techniques. Cela suffit amplement pour augmenter la vitalité et le bien-être de mes clientes.


– Se priver

Dernier point, mais non des moindres, la privation.

L’objectif de la naturopathie n’est pas d’encourager le sans sucre, le sans gluten, ou encore le zéro lactose. Bientôt, on vous privera aussi de plaisir. L’éviction n’a un sens que lorsqu’elle est motivée par un réel souci dans la vitalité ou la santé (intolérance réelle, allergie, maladie).

Se priver H24 sur le long terme n’a aucun intérêt, si ce n’est la frustration qui l’accompagne. Lorsqu’on prive le corps, on prive également le mental et les risques d’un déséquilibre sont importants.

La naturopathie prône l’équilibre entre les poisons de la vie et les éléments bénéfiques pour notre organisme. Personnellement, j’évite d’emmener mes clientes vers une orthorexie qui pourrait être néfaste sur le long terme.


Vers un équilibre authentique

La naturopathie est un investissement de soi qui te permettra de grandir vers un mieux-être. 

La naturopathie m’a permis de trouver un équilibre, de varier mes poisons, de consommer en conscience et de me sentir enfin bien dans ma tête et dans mon corps. Aujourd’hui, je reçois en rendez-vous les personnes qui sont prêtes à acter des changements positifs dans leur vie.

Et toi, es-tu prête ?

Mes livres préférés en naturopathie

Naturopathe

Vanessa Colant

Coaching bien-être
Consutlations en ligne par vidéo conférence
Consulations au cabinet – Sambreville, Namur, Belgique


Partage ce contenu

2 Comments

  • linda rosatone

    Hello,
    Ton article est vraiment top.
    J’ai été suivie il y a deux ans par une naturopathe, et ayant des soucis gastro-intestinaux (brulures d’estomac, transit qui n’en fais-t qu’à sa tête), j’ai beaucoup été amélioré par un changement d’habitude alimentaire et quelques compléments alimentaires.
    J’ai également beaucoup appris sur les méthodes de respiration étant agoraphobe et atteinte de peurs panique.

    Je trouve vraiment que la naturopathie peu aider à se sentir mieux, à vivre mieux mais bien sur il faut accepter le changement d’habitudes de vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *