minimalisme livres

Le minimalisme littéraire ?

Bonjour les pépites,

J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’une réflexion importante que j’ai eu suite à la Série  » La magie du Rangement » de Marie Kondo sur Netflix. J’ai regardé tous les épisodes avec intérêt et j’y ai trouvé beaucoup de choses intéressantes pour mon bien être. En effet, je ne suis pas minimaliste (loin de là), j’aime garder mes objets, je consomme ce que j’aime sans compter et je me rends compte aujourd’hui que je pourrai vraiment aller vers un mieux. L’allégement de l’habitat permet un travail personnel et un allégement émotionnel également, je pense.

Celles et ceux qui me suivent depuis des années déjà connaissent mon amour pour les livres. Qu’ils soient romans ou lecture éducative, les livres m’apportent un certain réconfort. J’aime les feuilleter, les lire, les relire, les toucher, les ranger, les laisser traîner, les cumuler, les entasser, les acheter en double (oups oui!), les découvrir en flânant dans les librairies, etc. Bref, ma maison possède beaucoup de livres (trop) et il y en a, je pense, dans toutes les pièces. Malgré cette accumulation, j’en ai donné énormément : à mes amies, ma famille et à la bibliothèque communale et j’en ai revendu à mini prix dans des boutiques de seconde main. Je n’ose imaginer le stock impensable si j’avais tout conservé au fil des ans.

Quoiqu’il en soit, j’ai pris une grande décision pour 2019 :

Je n’acheterai QUE les livres que je ne trouve pas en bibliothèque. Dès lors, mon étagère se remplira uniquement de livres choisis avec conscience et réfléxion (en ais je vraiment besoin ? Est ce que cela est un achat indispensable ? Pourquoi est ce que je souhaite faire cet achat ? Acheter ce livre me procure t il de la joie ? )  ainsi que les services presses.

Hier, je suis allée dans ma bibliothèque communale et je suis impressionnée par le nombre de livres qui s’y trouvent mais surtout le choix que j’ai pu y voir.   Bref, c’est la caverne d’ali baba alors, pourquoi s’en priver ?

J’y vois un énorme challenge pour moi car j’aime acheter des livres et les posséder mais il est temps d’adopter une autre manière de faire plus en accord avec mes valeurs actuelles. De plus, j’y vois également un intérêt financier car mon compte en banque risque de me remercier tous les mois.

Avec son accord, je termine cet article avec une photo de mon fils, hier, en sortant de la bibliothèque… Une pile de livre qu’il risque de dévorer en quelques jours à peine. Il était également peu intéressé par la location, préférant largement la possession sur ses étagères mais nous avons discuté et il a rapidement compris pourquoi j’engagais un tel processus.

Ne dit-on pas, telle mère tel fils ?

Minimalisme bibliothèque

Je vous souhaite de belles résolutions et de belles lectures,

Vanessa, Femmoon

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s